Granada

tumblr_p3winthG791qe6khfo1_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo2_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo3_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo4_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo6_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo5_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo7_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo10_r1_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo8_1280.jpg
tumblr_p3winthG791qe6khfo9_1280.jpg

Après dix jours de pluie sans discontinuer, je rêvais de soleil. Je suis donc repartie sur la côte Ouest, en longeant le lac dans un voyage interminable en bus, ce que j'avais réussi à éviter à l'aller, en prenant l'avion.

Assise à côté de moi, une madame très élégante et digne tenait un poulet vivant et très sage, emballé dans un sac en plastique. Dans l'allée des vendeurs ambulants préparaient des empañadas et autres casse dalle, dans des seaux en fer. Un homme en costume nous vantait les mérites d'un médicament pour prévenir le cancer du côlon, schéma à l'appui.

À l'arrivée, après sept heures, on a jeté mon sac au sol en me disant que ma correspondance pour Granada était de l’autre côté de la rue. J’ai couru pour monter dans un bus qui roulait au pas, pendant qu’un homme s’est saisi de mon sac pour le jeter sur le toit du chicken bus. Il n’y avait plus qu’à prier pour qu’il y reste.

Granada est la ville rêvée pour les blogueuses mode. Partout ses murs colorés étincellent au soleil et tous les backpackers sont pourvus de piscines, dans de jolies cours intérieures.

Après quelques jours je suis descendue vers le Costa Rica, en m’arrêtant à la Full Moon Party de Popoyo, qui avait lieu dans le plus joli backpackers que j’ai jamais vu. 

Aude Castan