J'ai récuré des centaines de salles de bain

tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo3_r1_1280.jpg
tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo1_1280.jpg
tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo2_1280.jpg
tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo4_r1_1280.jpg
tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo7_r2_640.png
tumblr_nyf6mtiSEA1qe6khfo6_r1_1280.jpg

Les 8 choses que j’ai appris en travaillant deux mois comme femme de ménage dans un hôtel de Wanaka:

(Et la 4ème va vous surprendre! ) *

  1. A faire des origamis avec du PQ

  2. A nettoyer un micro onde : remplir une tasse d’eau, la laisser 5 min dans le micro onde, passer un chiffon sur les parois embuée et décrassées.

  3. Que le plus terrible dans ce métier c’est l’odeur des gens au petit matin.

  4. Qu’il y a des gens qui ont été payés pour faire des brainstorming sur l’identité visuelle des salles de bains : La façon dont on plie les serviettes pour une suite ou un studio, la disposition des savonnettes, l’ordre de placement de l’après-shampoing, entre le shampoing et le gel douche, et légèrement incliné vers la droite, tout a été pensé, réfléchi et calculé.

  5. Que mon cerveau, lorsqu’il n’est pas sollicité de la journée, m’envoie des flashbacks

    impromptus de souvenirs enfouis et anodins, comme la ruelle que j’ai traversée pour me rendre au service après vente Toshiba à Bordeaux, ou un match de basketball joué en terminale, où j’avais fini sur le banc pour avoir foncé volontairement dans une joueuse.

  6. Que je déteste encore plus les One Direction qu’avant et que si ils veulent foutre la merde dans une chambre d’hôtel ils aillent le faire ailleurs, dans une autre ville au nom imprononçable, merci.

  7. Que l’arbre solitaire qui survit dans l’eau du lac a été photoshoppé par des milliers de touristes photographes amateurs.

  8. Que les touristes asiatiques, ayant l’habitude de jeter leur PQ à la poubelle (les canalisations n’étant pas adaptées en Asie du sud est) font la même chose en NZ, par réflexe. Et qu’ils urinent accroupis sur la cuvette, comme ils le feraient dans des toilettes à la turque. En revanche je n’ai toujours pas élucidé le mystère culturel des serviettes trempées dans leurs salles de bain.

*J’ai hésité entre ce titre et  ”Dans l’enfer des baignoires remplies de poils pubiens : elle témoigne “  ou encore “ Comment j’ai survécu à deux mois de récurage de chiotte pour pouvoir glander deux mois de plus” 

Aude Castan